VARICELLE (ENCORE), TOUX ET CODENFAN

courriel du 17/02/04



1-La varicelle

revoir les messages précédents (tapez varicelle dans le moteur de recherche du site)

quelques précisions:

- il n'y a pas lieu de garder son enfant enfermé à la maison, mais évitez les contacts rapprochés et prolongés avec des personnes chez qui la varicelle pourraient être grave. Le virus ne vous saute pas dessus quand vous croisez quelqu'un dans la rue..

- l'éviction scolaire, crèche etc... n'est pas obligatoire! comme pour toute maladie il vaut mieux que l'enfant reste se reposer à la maison quand il n'est pas bien, mais s'il est en pleine forme qu'il reprenne une activité normale.

- il existe un médicament, qui donné au tout début de l'éruption pourrait (?) atténuer les symptômes et les cicatrices.
Il s'agit du Zovirax; ce peut être intéressant chez le nourrisson, les sujets à peau foncée, les ados et adultes...

- un vaccin va prochainement être commercialisé, nous en reparlerons.

2- Bronchiolite : ça stagne

3- Gastro (vomissements et/ou diarrhée) : ça baisse

4: Toux et antitussifs : mise au point

Toutes les études ont montré l'inefficacité des médicaments contre la toux.
Certains peuvent avoir des effets secondaires, peu graves mais gênants
Aucune étude n'a montré l'efficacité des antitussifs ou fluifdifiants.

L'important est la cause de la toux.
Il a de l'asthme: les antiasthmatiques sont efficaces,
Il a une pneumonie : les antibiotiques aident
Il a une rhinopharyngite : les lavages de nez sont le seul traitement
Il a une poussée dentaire : changez de médecin.....

Il se peut que je prescrive parfois, lors de toux réflexe invalidante (invalidante pour l'enfant et non pour les parents) du Codenfan.
Le Codenfan est un dérivé de la morphine utilisé pour ses propriétés antalgiques en association avec du paracétamol (Doliprane, Efferalgan..) ou de l'ibuprofène (Advil, Nureflex, ..)
C' est aussi un "antitussif" dit de référence, sans que son action, aux doses préconisées (dans la plupart des sirops) se soit révélée efficace.
Il est beaucoup plus dosé pour la douleur que pour la toux, donc pourquoi ne pas essayer une dose forte en cas de toux très gênante?
Mais:
- cela n'est ni confirmé ni infirmé
- ça constipe +++
- c'est un dérivé morphinique qui peut entraîner une dépendance en cas d'utilisation prolongée +++
il n'y a pas de risque à l'essayer de façon ponctuelle en cas de toux très gênante, après mon avis, mais ce n'est pas un médicament de la rhinopharyngite !

Un dossier toux est en cours de rédaction (parmi d'autres).


Merci pour vos réponses à l'audit. Vous trouverez les réponses (anonymes) sur le site.
Continuez à écrire.

Mardi 17 Février 2004
Lu 2337 fois

Dans la même rubrique :

NEWS DE JUIN 2018 - 19/06/2018

News du 8 octobre 2018 - 07/10/2018

News du 8 octobre 2017 - 08/10/2017

News de juin 2017 - 22/06/2017

News d'octobre 2016 - 09/10/2016

News du 1 mai 2015 - 01/05/2015

1 2 3 4 5 » ... 10