MOT DE PASSE, BCG, IBUPROFENE

News du 18/03/05



1- Le mot de passe pour le site a été supprimé:

Problèmes de dysfonctionnements pour ceux qui refusaient les cookies...
On verra

2- Mise au point sur la vaccination par le BCG : tuberculose

- La vaccination est légalement encore obligatoire pour tout enfant entrant en collectivité (crèche, école etc ..) ou chez une assistante maternelle.
- La vaccination est assez efficace pour les cas graves de tuberculose, moyennement efficace pour les tuberculoses peu graves.
- Nous sommes encore un des rares pays européens pour lesquels cette vaccination est obligatoire de façon généralisée.
- L'incidence de la maladie n' a pas augmenté ces dernières années.
- Le risque est faible dans la population française en général mais plus important dans certaines régions (Ile de France, PACA) et dans des populations de migrants.
- Le vacin Monovax (la bague qui était utilisée chez les enfants de moins de 3 ans) ne sera plus commercialisée avant la fin de l'année. Il ne restera que le BCG intra-dermique (piqûre dans la superficie de la peau) que la majorité des médecins ne feront pas (un audit est en cours).

Les problèmes posés sont:

1- Faut-il continuer à rendre obligatoire le BCG?
Les réponses sont :
- probablement non pour l'ensemble de la population
- probablement oui pour certaines populations "à risque"

2-Quelles populations à risque?
Faut-il se limiter à des zones géographiques (IdF, PACA etc ..) ou à des enfants originaires de pays dans lesquels le risque est plus important.
En quels termes peut-on alors rendre acceptable une telle obligation vaccinale?

3- Peut-on continuer à exiger une obligation vaccinale en l'absence d'un vaccin facilement praticable (et accepté) par la majorité des médecins. Le problème se pose avec la disparition annoncée du Monovax.


En pratique: le BCG est toujours obligatoire, mais
- pour combien de temps ??
- si vous n'appartenez-pas à une population "à risque" et qu'on ne vous l'exige pas, ce peut attendre

3- l'Ibuprofène (Advil, Nureflex, Nurofen ..)

La "diabolisation" de l'ibuprofène bat son plein.

De quoi est-il accusé?

- aggravation des varicelles
- risque de toxicité gastrique (hémorragies digestives)
- aggravation des infections pulmonaires ("pneumonies")
- une toxicité sur le rein "fragilisé" : en cas d'insuffisance rénale due à une maladie, voire au cours de déshydratation sévère

Quels sont les faits?

- varicelles: il n'a pas été prouvé que l'ibuprofène pouvait aggraver la varicelle. Certains articles sont contre, d'autres ne sont pas contre ......... le principe de précaution fait que "dans le doute abstiens-toi" d'autant qu'il existe une alternative: le paracétamol (Doliprane, Efferalgan ..)
- toxicité gastrique: une étude française est en cours. D'autres études basées sur plus de 75 000 enfants n'ont pas retrouvé de risques particulier.
- infection pulmonaires, pleurésies? il y a depuis quelques années une augmentation de cas graves d'infections du poumon et de la plèvre. On ne sait pas exactement pourquoi. Aucune étude sérieuse n'a montré de relation avec la consommation d'ibuprofène.
Une étude française est actuellement en cours..
- en cas de gastro-entérite sévère, ou d'anomalies rénales, il vaut mieux éviter l'ibuprofène

Mais

- l'ibuprofène a beaucoup moins d'effets secondaires potentiels que l'aspirine
- son efficacité sur la fièvre semble supérieure au paracétamol en ce qui concerne sa durée d'action
- c'est un bon antalgique et le premier à être recommandé en cas de migraines


En conclusion

- le paracétamol a 100 ans, on le connaît peut être mieux et doit être le médicament de premier choix
- l'ibuprofène garde des indications car c'est un très bon médicament.

Vendredi 18 Mars 2005
Lu 1469 fois

Dans la même rubrique :

NEWS DE JUIN 2018 - 19/06/2018

News du 8 octobre 2018 - 07/10/2018

News du 8 octobre 2017 - 08/10/2017

News de juin 2017 - 22/06/2017

News d'octobre 2016 - 09/10/2016

News du 1 mai 2015 - 01/05/2015

1 2 3 4 5 » ... 10