INFECTIONS : VIRUS, BACTÉRIES .....

Il est normal d'avoir des bactéries et des champignons dans notre corps; certains font partie de notre flore naturelle.



Les virus

INFECTIONS : VIRUS, BACTÉRIES .....
Ce sont les responsables de la grande majorité des infections de l’enfant (et de l’adulte : rhinopharyngites, éruptions, bronchites, méningites, mais aussi certaines otites, pneumonies... )
Les plus connus : la grippe, la rougeole, roséole, bronchiolite (le principal s’appelle VRS, durant l’hiver), varicelle, SIDA, SRAS etc ...
Il en existe des centaines d’autres, moins connus, mais plus fréquents: les coxsachies (il en existe plus de 100), les adénovirus, les rhinovirus etc .. responsables de la plupart des infections bénignes et obligatoires chez le petit enfant.
En effet, durant les premiers mois, l’enfant est protégé (en partie) par les anticorps que sa mère lui a transmis (pendant la grossesse et l’allaitement). Les anticorps sont des “particules” que fabrique l’organisme pour combattre l’agent infectieux et que l’on va conserver pour mieux se défendre en cas d’une nouvelle attaque par ce même agent (c’est le principe des vaccinations : introduire dans l’organisme des parties d’agent infectieux qui vont entraîner la production d’anticorps sans créer la maladie).
L’enfant qui ne sera plus protégé par les anticorps de la maman (qui disparaissent progressivement durant les premiers mois) va, lors de rencontre avec les nombreux virus, faire une maladie (le plus souvent simple rhume etc ..), puis fabriquer des anticorps qui le protégeront lors de la prochaine rencontre avec ce même virus.
Les antibiotiques n’agissent pas contre les virus et donner un traitement antibiotique lors d’une rhinopharyngite (“pour taper fort”) c’est comme mettre du super dans une voiture diesel pour qu’elle aille plus vite..
Il existe, pour quelques virus (SIDA, Herpès etc ..) de rares médicaments antiviraux, plus ou moins efficaces, hélas ..
Lorsque ces virus peuvent être responsables de maladie grave, il peut exister
des vaccinations (Rougeole, oreillons, rubéole, hépatites...)

Les bactéries

INFECTIONS : VIRUS, BACTÉRIES .....
Elles sont responsables de certaines méningites, pneumonies, otites, infections urinaires etc .. (en fait toute partie du corps peut être infectée par une bactérie).
Elles sont très rarement à l’origine des rhinopharyngites, bronchites, et “angines” du petit enfant.
Pour elles aussi, il existe des anticorps que la maman peut transmettre.
Il existe des antibiotiques le plus souvent actifs sur ces bactéries. Le problème actuel, tout particulièrement en France (un des pays le plus prescripteur d’antibiotiques), est qu’à force de donner des antibiotiques (le plus souvent pour des maladies virales, donc inutilement), il se crée des "résistances". Cela veut dire que les bactéries trouvent des moyens pour résister aux antibiotiques; il est dommage de voir mourir un enfant d’une méningite parce qu’il a reçu (pour rien) des antibiotiques à chaque bronchite ou rhinopharyngite ..
Il existe également des vaccinations pour les prévenir (tétanos, pneumocoque, méningocoque, tuberculose ...)

Les parasites

Ils sont plus rares et posent peu de problèmes en France.
Ce sont surtout des parasites du tube digestif (les oxyures surtout = les “vers”..) mais aussi la toxoplasmose (grave pour le foetus) et les parasites cutanés ( poux )
Le plus connu est le plasmodium responsable du paludisme.
Il existe, là aussi des médicaments anti-parasitaires, en général actifs.
Par contre les vaccinations sont plus difficiles à fabriquer.

Les champignons : mycoses

Responsables surtout d'infections cutanées, ils sont aussi souvent à l'origine d'infection de la bouche (le muguet) ou de vulvites chez l'adolescente.
Des infections très sévères (pneumonies, méningites etc ..) peuvent survenir chez le sujet fragilisé.
Il existe des médicaments actifs mais pas de vaccin.

La prévention

Pour lutter contre toutes ces maladies, parfois graves, l’essentiel est la prévention.
La vaccination est un moyen.

Le lavage des mains régulier, appris aux tout-petits, appliqué par tous, est le plus souvent efficace, simple, indolore et peu onéreux (beaucoup de maladies se transmettent plus par les mains que par les particules que l’on rejette en respirant).

Mardi 2 Septembre 2003
Lu 7443 fois