CONSEILS EN CAS DE DIARRHÉE, DE 'GASTRO', DE VOMISSEMENTS

La "gastro", la diarrhée, les vomissements ... le problème est le même : éviter que l'enfant se déshydrate.

Gastroentérite signifie une infection de l'estomac (gastro: qui se traduit par les vomissements) et de l'intestin (entérite: responsable de diarrhée). Il n'y a souvent que des vomissements, ou que de la diarrhée.
La fièvre n'est pas obligatoire, mais à contrario, elle peut être élevée.



GÉNÉRALITÉS

CONSEILS EN CAS DE DIARRHÉE, DE 'GASTRO', DE VOMISSEMENTS
La diarrhée est un des symptômes les plus fréquemment rencontrés chez l’enfant; elle peut être causée par une infection intestinale (le plus souvent un virus), mais aussi accompagner une otite, une angine, une infection urinaire ou d’autres infections n’ayant aucun rapport avec les intestins.
Lorsqu’elle s’accompagne de vomissements, on parle de gastro-entérite (gastro= estomac= vomissements; entérite= infection intestinale= diarrhée).

Outre les petits inconforts qu’elle peut occasionner (embarras digestif, irritation du siège, lessives répétées....), son risque est dominé par la déshydratation parfois grave qu’elle peut engendrer.
Ce risque est d’autant plus important que la diarrhée s’accompagne de vomissements, de fièvre et que l’enfant est jeune.
Vous pouvez par un moyen simple apprécier la déshydratation éventuelle de votre enfant en le PESANT (sur un pèse-bébé et non un pèse-personne peu fiable); la perte de poids correspond alors à la perte d’eau (que ce soit au cours d’une diarrhée, de vomissements ou de fortes fièvres chez un tout petit).

Pour qu’une diarrhée guérisse rapidement il faut que l’enfant reçoive rapidement une alimentation équilibrée et énergétique (un enfant qui, au cours d’une diarrhée, ne mangera que des carottes, aura des selles de consistance correcte mais va perdre du poids et la diarrhée va “traîner”; les carottes ne font qu’absorber, comme une éponge, l‘eau perdue par les intestins).

Après ce préambule un peu long, mais nécessaire pour bien comprendre le traitement, voici donc quelques règles de base que vous devrez bien sûr adapter à l’âge de l’enfant, à son alimentation et à l’importance de la diarrhée.

RÉHYDRATER, c’est à dire lui donner à boire:

Il existe pour cela des solutions de réhydratation;

elles se préparent toutes de la même façon: 1 sachet dans 200 ml d’eau (GES45, ADIARIL, ALHYDRATE, HYDRIGOZ ..). Elles sont désormais rembousées .
Elles apportent non seulement de l‘eau, mais aussi du sodium, du potassium, du sucre et d’autres éléments qui sont perdus dans les selles ou les vomissements.
Ces sachets, faciles à transporter lors des voyages, doivent faire partie de votre pharmacie au même titre que les médicaments contre la fièvre et la douleur.


Dans toutes les situations où votre bébé risque de se déshydrater (y compris les embouteillages sur l’autoroute du Sud lors des canicules d’été), vous lui proposerez, à volonté et régulièrement, ce type de boisson.

Lorsque la diarrhée est importante vous arrêterez toute autre boisson ou alimentation pendant environ 4 heures et ne lui donnerez que cette “boisson”; son goût n’est pas toujours bien accepté mais il est rare qu’un bébé qui se déshydrate ne boive pas (surtout ne rajouter ni sirop ni jus de fruit pour faire passer ce mauvais goût).

L’ALIMENTER

une fois la phase de réhydratation passée, ou de façon concomitante si la diarrhée est peu importante, vous devez reprendre une alimentation quasi-normale

* évitez toutefois les aliments les plus laxatifs (pouvant favoriser la diarrhée): épinards, poireaux, courgettes, salade, fruits secs, oranges et autres agrumes; éviter les aliments les plus “allergisants” comme l’oeuf et le poisson (chez le petit nourrisson qui a commencé à en manger).

* les yaourts sont un très bon aliment pour les diarrhées, le riz est peut-être le meilleur "médicament" (crème de riz..)

En ce qui concerne le lait, il a été démontré qu'il n'y avait aucun intérêt à arrêter le lait habituel. Ce n'est que dans de rares circonstances (nourrisson de moins de 3 mois, diarrhée récidivante) que l'on pourra proposer un lait spécial pendant quelques jours.

L'essentiel est que l'enfant mange bien : il vaut mieux manger de tout (même si c'est hors "régime"), que de ne donner que riz-carotte.

Il faut savoir que la diarrhée peut durer normalement 1 semaine et que votre enfant peut avoir de temps en temps des selles encore molles passé ce délai.

LES MÉDICAMENTS DE LA DIARRHÉE

Il ne faut pas s’attendre à un effet bénéfique spectaculaire; certains semblent avoir un petit effet sur la durée de la diarrhée et l’aspect des selles; ce sont essentiellement le TIORFAN, voire le LACTÉOL Fort.

Tous les autres n’ont pas fait la preuve de leur efficacité; l’IMODIUM est contre-indiqué avant 2 ans; il peut avoir un effet “confortable” (en cas de voyage par exemple, pour éviter "le pire") chez les plus grands.

Les antibiotiques n’ont que de très rares indications; même en cas de fièvre ils sont le plus souvent inutiles voire nuisibles.

EN CAS DE VOMISSEMENTS

Les vomissements peuvent être isolés (sans diarrhée) dans certaines "gastro".

Réhydrater très progressivement, en proposant des petites quantités (1 cuillère à soupe, voire moins) de solution de réhydratation (Adiaril, Hydrigoz, Alhydrate etc ..) toutes les 5 à 10 mn par exemple.
Si l'enfant refuse la solution de réhydratation orale, le coca-cola (le "normal" : avec bulles, sucres etc....) peut être utile pour faire stopper les vomissements, mais ce n'est surtout pas une boisson pour réhydrater l'enfant!

Les médicaments "anti-vomitifs" (Motilium, Primpéran etc ..) ne semblent pas avoir fait preuve d'une grande efficacité dans ces cas.

EN CAS DE FIÈVRE

Donnez les médicaments habituels (voir le chapitre fièvre), en évitant l'ibuprofène (Advil, Nureflex) si l'enfant perd beaucoup de poids.
Les suppos sont à éviter, surtout en cas de diarrhée, mais peuvent trouver une indication en cas de vomissements.

EN CAS DE DOULEURS, DE MAL DE VENTRE

Paracétamol (Doliprane, Efferalgan) et en association (= en même temps) Spasfon lyoc, le même que pour vous: 1/2 lyoc par prise avant 4 ans, 1 lyoc après 4 ans. 3 à 4 fois par jour.

Dimanche 12 Mars 2006
Lu 138174 fois

Dans la même rubrique :

L'ESSENTIEL - 02/03/2011

LA PHARMACIE DE BASE - 02/03/2011

LAVAGES DE NEZ - 08/09/2003